Se connaître

Journal d’une gentille personne

gentille

D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours eu du mal à poser des limites. Dire “Non” ou “ça suffit” n’a jamais été ma spécialité. Est-ce à dire que je suis facile à vivre ? Peut-être, peut-être pas.

Il paraît que je suis une “gentille personne” mais dans le fond, j’ai surtout cru que c’est en étant ainsi et seulement ainsi que je serais alors digne d’être aimée


Alors dis-moi, c’est quoi être gentille ?


Être gentille, c’est ne jamais se mettre en colère. Never. Même face à l’injustice, même face à l’incompréhension parce que manifester son mécontentement est mal vu. Quoi, tu es fâché ? Et bien, ravale-moi ça s’il te plaît. La gentille personne FAIT AVEC, elle s’adapte. Et tant pis si elle finit angoissée ou en larmes toute seule dans sa chambre. Nul ne le saura. #SoPathetic.

Être gentille, c’est ne pas dire ” Hop hop hop, on arrête tout !! Là, ça ne me plaît pas !” Car c’est prendre le risque de créer un conflit et elle déteste ça. Elle se sent un peu #garce si elle le fait. ( C’était le mot le plus adapté hum.)

La gentille personne a tout en vocabulaire à réapprendre fait de “non merci”, NON, te dis je !!”, “je ne veux pas”, “je refuse”, “je n’en ai pas envie”, “ça ne me plaît pas”, “je n’ai pas apprécié telle chose”, “je n’accepte pas ceci”. Ainsi que “je préfère cela”, “ceci est important pour moi”, “j’ai besoin de cela”, ” Et le respect, ça compte pour du beurre ??” et bien d’autres joyeusetés.


#PasserDuCôtéGarceDeLaForce

Je ne dis pas de tomber dans des extrêmes et de devenir un petit chef narcissique pour les autres  mais il s’agit surtout de rétablir un certain niveau d’exigence.

S’il est toujours possible de tolérer, de supporter, il y a des choses qui sont clairement nocives pour mon équilibre. Et continuer à les accepter serait comme manger quotidiennement un aliment auquel je suis allergique. Je ne vais pas mourir tout de suite mais ça viendra tôt ou tard.

Le fait est que pour me rendre compte de cela, j’ai souvent attendu d’en arriver au seuil le plus critique. En termes d’allergie, ça correspond au moment où on a de grosses plaques sur le corps, la langue qui a doublé de volume et on se dit qu’il faudrait peut-être, éventuellement, possiblement, accessoirement ALLER AUX URGENCES.

N’attendons pas d’en arriver là ! Il y a toujours des signes avant-coureurs pour nous avertir du danger imminent. Encore faut-il les écouter !

With LauuV’…


Version audio

 

Laisser un commentaire